Santé & Numérique : Innovations par la technologie LED

  • 14 février : 16h30 > 18h00
Eurexpo Lyon Hall 6.1Salle Congrès Forumled Europe
Accès : Payant
  • Session 9
  • LED & Santé
  • Congrès Forumled Europe



Potentiels chromatiques de l’éclairage LED appliqués à la conception lumière en gérontologie

L’éclairage Led permet aujourd’hui un changement de nos habitudes de consommation de la lumière. Sa technologie nous offre de multiples possibilités d’éclairage, entre variation chromatique et intensité. Ce potentiel chromatique tend à se développer notamment en terme d’usage pour les personnes âgées. Le travail présenté met l’accent sur le caractère notamment médical de la lumière et de ses couleurs. Entre principe de chromothérapie et éclairage circadien, l’éclairage LED offre des solutions alternative pour accompagner les personnes âgées dans leur quotidien.

Estelle GUERRY, Doctorante design couleur & conception lumière
LABORATOIRE LAPLACE – UNIV. TOULOUSE 3

 

 

Dégénérescence maculaire liée à l’âge : la toxicité des longueurs d’onde dans le spectre solaire pour les cellules rétiniennes Serge PICAUD, Directeur de Recherches

La lumière bleue est un facteur de risque de dégénérescence maculaire liée à l'âge (dmd). La prévention des maladies nécessite de définir avec précision les longueurs d'onde toxiques. Dans le chondroïtine, bien que la dégénérescence des photorécepteurs du cône entraîne la perte de la vision, le dysfonctionnement de l'épithélium pigmentaire rétinien (rpe) est souvent considéré comme l'étiologie de la maladie. En utilisant deux modèles cellulaires différents, nous étudions la phototoxicité sur les cellules rpe et les photorécepteurs coniques.

Avec l'âge, le rpe accumule de la lipofuscine contenant des dérivés du pigment visuel tels que l'a2e, un photosensibilisateur connu. Amd a donc souvent été modélisé par des cellules rpe chargées en a2e, qui sont endommagées par la lumière bleue. Pour mieux définir les longueurs d'onde toxiques dans amd, nous avons généré un système de caisson lumineux pour exposer les cellules à des bandes de longueurs d'onde de 10 nm avec des intensités lumineuses normalisées en fonction du spectre lumineux atteignant la rétine. Nous avons d'abord étudié les longueurs d'onde toxiques sur des cellules rpe chargées en a2e et nous étudions maintenant la toxicité de la lumière sur des photorécepteurs à cône isolés. Dans les cellules rpe chargées en a2e, nous avons constaté que la plage bleue de 415-455 nm est la bande la plus toxique pour les cellules rpe chargées en a2e, comme l'indiquent la perte de viabilité cellulaire et l'augmentation de l'apoptose. Ces longueurs d'onde ont été associées à la production de peroxyde d'hydrogène (h2o2) et d'anion superoxyde (o2-). Des filtres ne supprimant que 20% de bleu-violet étaient suffisants pour diminuer l'apoptose cellulaire jusqu'à 40%. Enfin, lorsque des photorécepteurs coniques ont été isolés de la rétine porcine et exposés à la lumière, nous avons également observé une phototoxicité et le spectre de cette phototoxicité est à l'étude.

En conclusion, à l'aide de cellules rpe chargées en a2e, nous avons défini la lumière bleue-violette de 415-455 nm, dans le spectre solaire atteignant la rétine, comme étant la bande spectrale qui génère la phototoxicité la plus élevée. Ces études fournissent de nouvelles preuves de la toxicité de la lumière sur les cellules rétiniennes, ce qui confirme la nécessité d'un filtre éliminant la gamme bleu-violet (415-455 nm) chez les patients et les patients, une stratégie sans préoccupation majeure pour la vision des couleurs.

Serge PICAUD, directeur de recherches
INSERM

 

Human Centric Lighting : De la science de pointe à une application intuitive.

L'expression "éclairage centré sur l'homme" est devenue un mot à la mode, qui est utilisé et partiellement mal utilisé par de nombreux acteurs du jeu de l'éclairage. Bien qu'il ne désigne souvent que des produits qui peuvent être réglés en couleur ou en intensité lumineuse, pour une solution d'éclairage appropriée, il faut prendre en compte bien d'autres aspects. Les conclusions scientifiques, les normes existantes et les résultats d'études publiés constituent une base solide pour les applications du hcl. Pourtant, les architectes, les concepteurs d'éclairage, les installateurs et les utilisateurs sont souvent confrontés à de nombreux défis en ce qui concerne la planification et l'utilisation de "hcl-systems".

La présentation se concentrera sur un contexte éprouvé, démontrera des méthodes pour réaliser des solutions hcl et présentera enfin une nouvelle unité de commande hcl-control avec une utilisation intuitive pour les installateurs et les utilisateurs.

Dieter LANG, Expert R&D Human Centric Lighting
LEDVANCE

Les intervenants


Les partenaires

SPONSOR FORUMLED EUROPE